Sentier des casots

C’est en 1415 que par acte notarié, le seigneur de Sureda permet aux habitants de défricher et travailler les terres en friches de la partie de terroirs appelées Las Dechs. La pratique du Tallat i sembrat permettra aux habitants de cultiver la terre pour leurs propres besoins.

Après la Révolution, ce droit d’usage est repris dans le Code Civil, mais ce n’est qu’en 1839 que la municipalité consent à distribuer des vacants communaux sous l’appellation « Le dex ». Tous ces endroits préalablement défrichés sont disposés sous forme de plateformes, puis ensemencés ou arborés.

L’essor de la viticulture au début du XXème siècle va voir peu à peu la culture de la vigne se substituer aux cultures vivrières sur ces tallats. Les sols sont pauvres et les conditions de travail très dures. Pourtant, les casots, ces abris de pierres que l’on retrouve sur beaucoup de parcelles témoignent de l’attachement des sorédiens à ces terres. La mécanisation progressive du travail de la vigne sur des terres plus propices à cette culture rendra obsolète la production des tallats et conduira à leur disparition dans les années 60-70.

Ce sentier des casots est l’hommage que nous voulons rendre à nos anciens, en permettant au randonneur de mesurer les efforts et l’ampleur du travail qu’ils ont accompli ici.

Bonne balade à tous

Association PASTOR

Pour fêter l’arrivée de l’Hermione

L’association PASTOR en partenariat avec l’association ARACH (Association pour le Rayonnement des Arts, de la Culture et de l’Histoire) vous propose le 26/04/2018 à Sorède :

– À 16h00 : Visite du Martinet avec pour guide, Bernard Margail
-À 18h00 : Conférence sur le marquis d’Oms présentée par Christian Baillet, dans la salle des fêtes
Nous vous attendons nombreux !

Conférence Petites histoires de la Grande Histoire de l’aéronautique

Les associations PASTOR et Médialettres organisent le vendredi 9 mars 2018 à 18h00, en Salle des mariages de Sorède, une conférence sur le thème :
Petites histoires de la Grande Histoire de l’aéronautique « Comme une invitation à partager ma passion pour l’aéronautique ».
Cette conférence sera donnée par Henri Piotrowski, Ingénieur Sup Aéro, Ex PDG d’AIRBUS-ATR après un début de carrière chez Dassault-Bréguet et à l’Aérospatiale.
Il nous parlera de ces femmes et de ces hommes qui ont écrit les plus belles pages de gloire de l’aéronautique.
Clément Ader plutôt que les frères Wright.
Saint Exupéry, la philosophie vue du ciel.
Et si nous parlions aussi de Valérie André, Jacqueline Auriol et Hélène Boucher.
Le pilotage de la sécurité embarquée.
Concorde, un rêve d’ingénieur.
Le Jaguar, quand la pratique contredit la théorie enseignée.
L’hélicoptère Ecureuil existerait-il s’il n’y avait pas eu la 2 CV ?
L’Airbus A320, ou comment échapper à l’avantage compétitif de la courbe d’apprentissage.
Vous trouvez l’hélice de l’ATR ringarde ?
L’A380 comme fruit du duel Airbus / Boeing.
Il nous fera part, avec une pointe d’humour, de quelques anecdotes surprenantes, dans cet univers d’ingénieurs spécialisés en «haute technologie » sur un domaine où, pour le bien de notre sécurité, le sérieux et la rigueur prédominent heureusement.
La participation à la conférence est gratuite.

Les travaux dans les Tallats

Les tallats sont des terres communales qui étaient mises à la disposition des sorédiens, qui en faisaient la demande, par la mairie .

Ils y cultivaient surtout de la vigne et plantaient quelques arbres fruitiers comme des figuiers, des abricotiers ou des cerisiers . Ils construisaient sur ces terres des abris de pierre afin de mettre à l’abri leurs outils agricoles et leurs récoltes. Malheureusement, avec le temps, ces abris ont plus ou moins disparu dans les bruyères.

L’association PASTOR a donc entrepris la restauration et la mise en valeur de 8 abris de pierre. En complément, nous supprimons les bruyères et les ronces permettant ainsi de dévoiler le splendide panorama sur le Canigou et la mer.

A proximité de chaque abri restauré, il sera planté un arbre des Albères : chêne-liège, chêne vert, micocoulier, arbousier ou olivier. Par ailleurs, chaque abri portera le nom de famille de l’un des plus anciens «jardiniers ».

L’association travaille en parallèle sur la réalisation d’un sentier de visite qui révélera aux promeneurs ces différents tallats.

Le départ se fera au début du chemin des pèlerins (second oratoire, début de la piste qui mène à Notre Dame du Château) et se terminera au même endroit. La durée de cette marche est de 2 heures environ et elle sera libre. Les visiteurs pourront se procurer auprès du Bureau d’information touristique du village, un document qui proposera un plan détaillé. Tout le circuit sera bien entendu balisé par nos soins.

Les travaux de restauration sont bien avancés ainsi que la mise en place du sentier. Il ne reste plus qu’à entreprendre les 2 derniers abris et le balisage.

Continuer la lecture de « Les travaux dans les Tallats »